Crédit photo : Vincent FILLON
Vue depuis le boulevard Pereire






Crédit photo : Vincent FILLON
Vue depuis le boulevard Pereire






Crédit photo : Vincent FILLON
Vue depuis les quais de la gare Pont-Cardinet






Crédit photo : Vincent FILLON
L'angle nord-ouest face aux voies ferrées






Crédit photo : Vincent FILLON
Détail de la façade Ouest






Coupe transversale






Plan du R+3






Plan du RdC





Glissé entre la ville et les voies ferrées, le bâtiment exprime la très forte polarité de son contexte. Au sud, face aux futurs immeubles de logements et au boulevard Pereire, la volumétrie est décomposée en strates horizontales de hauteur d’étage dont les retraits et saillies marquent l’horizontalité et accentuent la perspective sur la nouvelle voie. Ce parti permet aussi de réduire la monumentalité de l’édifice et d’atténuer le caractère tertiaire des façades lisses. Ce principe intègre les saillies règlementaires sur la rue, ainsi que les deux niveaux d’attique sur l’angle ouest. A l’est, le découpage crénelé de la pointe donne au bâtiment une identité forte. Un jardin de graminées fait écho à la végétation proliférante et sauvage des parterres de voies ferrées. Ce retrait permet par ailleurs d’ouvrir la perspective sur les voies ferrées depuis le boulevard. Ces faisceaux de voies ferrées qui traversent les villes de part en part et sont souvent synonymes de coupure, de friche ou de terrain vague, sont aussi des lieux en devenir : le nouveau pont qui franchira les voies drainera bientôt ce lotissement depuis le nord. Nous avons donc placé le hall d’entrée principal sur l’angle sud-ouest, au raccordement du pont sur la nouvelle voie. Les deux noyaux de circulation desservent les étages depuis le rez-de-chaussée et le parking en sous-sol. Les plateaux de bureaux sont scindés en deux compartiments de moins de 800 m² afin de bénéficier d’un désenfumage naturel. Les surfaces pourront être cloisonnées sur une trame de 2,70m correspondant aux éléments de façade. Le système constructif des différentes façades s’adapte aux contraintes structurelles, acoustiques et thermiques spécifiques à chacune d’elles : au sud et à l’ouest, elles sont constituées d’éléments préfabriqués en ossature bois de dimension 270 x 340 cm, comportant une ou deux ouvertures dont la surface vitrée totale égale 45% du panneau. Les quatre différents types de panneaux donnent par combinaison une variation dans les positions d’ouvertures tout en respectant l’aplomb de la trame porteuse. Un parement de type béton fibré de faible épaisseur donne à la façade une noblesse minérale face au boulevard, et forme avec le cadre en ossature bois un complexe mince à hautes performances acoustiques et thermiques. Des stores insérés entre le vitrage extérieur et le vitrage isolant (« façade ventilée ») assurent la protection solaire sans gêner l’entretien. Au nord-est, face aux voies ferrées, les panneaux préfabriqués en béton permettent d’atteindre l’affaiblissement phonique de 45 dB. Un bardage métallique de différentes teintes et brillances décompose la très longue façade en un empilement d’éléments de dimensions comparables à celles d’un wagon de voyageurs.