Crédits photos : Vincent FILLON
Vue générale sur la nouvelle rue






Crédits photos : Vincent FILLON
Vue du plot A






Crédits photos : Vincent FILLON
Vue des plots B et A






Crédits photos : Vincent FILLON
Vue de le'ensemble des plots C, B et A






Crédits photos : Vincent FILLON
Vue du plot C






Crédits photos : Vincent FILLON
Passage entre les plots B et C






Crédits photos : Vincent FILLON
Vue du plot B






Plans R+2 et coupes des plots A, B et C






Le projet consiste à réaliser 39 logements neufs de type Plus CD répartis en 3 bâtiments distincts et de 38 places de stationnement en aérien dans le cadre d’une grande opération de rénovation urbaine du quartier des Quatre Chemins à Sartrouville. Il s’inscrit dans une démarche ANRU beaucoup plus vaste qui prévoit à l’échelle du quartier, notamment, un grand remaniement des voiries qui va modifier les limites de notre parcelle.
Notre analyse du lieu aboutit aux choix suivants :
- Les parkings aériens représentent en proportion un espace important : pour ne pas donner aux locataires l’impression d’habiter un parking, notre idée est de dissimuler les parkings en les intégrants au plan du rez-de-chaussée : coté nord sous le bâtiment, coté sud sous les terrasses.
- Créer un front de rue urbain faisant face à l’immeuble existant.
- Décomposer le bâti en trois plots différents pour ouvrir des perspectives sur le cœur d’îlot et le futur équipement situé derrière notre terrain et créer une séquence architecturale le long de la rue dont le bâti existent est trop uniforme (une seule barre de hauteur constante côté ouest de la rue).
- Nous proposons de modifier l’échelle de cette rue en ramenant une forme de domesticité qui manque au quartier. L’idée est de donner aux trois plots de notre projet l’image de plusieurs bâtiments juxtaposés de formes ordinaires et variées tels qu’on pourrait les trouver quelques rues plus bas dans le centre de Sartrouville : toitures à deux pentes, attiques, bâtiments en brique, bâtiments enduits...
- Créer une clôture qui marque la frontière entre l’espace public et l’espace privé, formant une plinthe sur la rue, mais dont l’opacité varie entre les plots pour préserver les perspectives transversales depuis le niveau de la rue. Elle agit comme un filtre visuel.