Nous avons voulu faire de la résidence sociale et de la maison relais un même lieu d’espoir, celui d’une (ré)intégration sociale prochaine qui passe par l’indispensable accès à un logement digne, et que facilite l’assistance et l’aide assurée par le personnel. Nous proposons donc que la façade rue de l’harmonie s’inscrive dans la continuité des façades existantes, dessinant un léger pli, pour affirmer et optimiser le décalage de nu des deux immeubles contigus. Cette façade orientée sud renforce la relation entre la ville et l’espace privé tout en respectant l’intimité de ceux qu’elle protège. Sa simplicité et sa géométrie atténue l’échelle verticale de ses cinq étages sur rez-de-chaussée et donne au bâtiment une identité propre et appropriable. Le hall d’entrée de la résidence abrite la loge du gardien, les boites aux lettres et un large local pour les poussettes, distribue les circulations verticales de l’immeuble sur rue et se prolonge, ouvrant la perspective sur le jardin et la maison relais. La maison existante est surélevée et réaménagée pour permettre de réaliser le programme et lui donner un caractère différent de celui de la résidence sociale. La surélévation proposée permet de profiter au mieux des adossements sur les mitoyens aveugles, de respecter l’ELV, de conserver la respiration transversale de la parcelle vers la villa des charmilles. La progression depuis la rue vers la maison relais, est rythmée par l’alternance entre les espaces intérieurs lumineux et des espaces libres plantés, transition conviviale propice au dialogue et à la fraternité que le programme pose en valeurs fondatrices. Le choix des matériaux renforce cette polarité rue : espace public / cour : espace privatif. La totalité des studios est équipée d’une kitchenette, garante de l’autonomie alimentaire des locataires. Le coin repas est aménagé de préférence à proximité de la façade dont les ouvertures généreuses garantissent un éclairage naturel et maintiennent un lien visuel privilégié avec la ville. Un double lit de 80cm donne une plus grande flexibilité d’accueil, et les T1bis disposent d’un coin abrité pour y faire dormir un enfant. Les placards intégrés améliorent la viabilité des petits espaces en optimisant le rangement des affaires personnelles.